Détection précoce des risques de légionellose
Améliorer les conditions de travail
 

Devenir membre (en ligne)          I        Téléchargements           I        Nous contacter           I        Plan du site         I          Informations légales
Association INterprofessionnelle de France pour la prévention des risques et la promotion de la sécurité et de la santé au travail
Association AINF - 11 avenue Pierre et Marie Curie – Synergie Park - 59260 LEZENNES
tel : + 33 (0)3 20 16 92 05 -fax : + 33 (0)3 20 16 92 09 - accueil@association-ainf.com

Soutien à programme de recherche Institut Pasteur de Lille
Programme 2004-2008 (Programme v-PCR)

Partenaire bénéficiaire : Institut Pasteur de Lille
Fondation privée, reconnue d’utilité publique, dont la mission, face à l’émergence de nouvelles affections, à l’accroissement de vie des populations et à la modification des comportements, lourds de conséquences pour l’environnement, l’Institut Pasteur de Lille a pour mission, fidèle à l’esprit de ses créateurs, de continuer à lutter contre les maladies

Thème
Mise au point et adaptation d’une méthode de détection et d’appréciation du taux de légionelles potentiellement infectieuses, afin de maîtriser les risques de contamination humaine.

Soutien apporté par Association AINF

  1. Participation au financement de l’étude recherche,
  2. Aide à la diffusion, auprès des partenaires et entreprises susceptibles d’être intéressées, des résultats de la recherche-évaluation, et des bonnes pratiques
    en matière de prévention qui découlent de cette recherche.

Contexte

  • Les bactéries du genre légionelles prolifèrent dans les milieux aquatiques naturels (lacs, cours d’eau…) et artificiels (climatisation, tours aéroréfrigérantes, bains bouillonnants, fontaines décoratives…). Transmises à l’homme par voie aérienne et inhalation d’aérosols contaminés, elles sont responsables de l’infection pulmonaire couramment nommée Légionellose.
    • Dans le monde professionnel, certaines catégories de personnels sont plus exposées au risque de la contracter. C’est notamment le cas de personnels de secteurs industriels ou tertiaires (hôpitaux, établissements thermaux, hôtel…).
    • C’est aussi, et souvent plus, le cas de personnes situées à proximité de tours aéroréfrigérantes.
  • Dans le cadre de ses actions de prévention contre les maladies professionnelles, Association AINF a décidé de soutenir l’Institut Pasteur de Lille pour élaborer une nouvelle méthode plus rapide de détection des légionelles.
  • Le programme s’est développé sur trois années, entre fin 2004 et 2008.

Objectif et périmètre du programme v-PCR

  • Permettre la détection et le dénombrement rapide (dans la journée) des légionelles totales et des légionelles potentiellement infectieuses,
    • … notamment dans les eaux rejetées par les tours aéro-réfrigérantes ,
    • … mais aussi potentiellement dans tous lieux industriels, publics ou professionnels exposés potentiellement à des rejets de boues, des rejets d’eaux usées, mais aussi pour des installations de balnéothérapies, de climatisation
    • ..tous sites où des bactéries du genre légionelles peuvent être transmises à l’homme par voie aérienne et inhalation d’aérosols contaminé

_________________________________________________

Soutien à programme de recherche Institut Pasteur de Lille
Programme 2004-2008 (Programme v-PCR)

Méthodologie et résultats du programme v-PCR
Le contrôle obligatoire de la qualité des eaux de tours aéro-réfrigérantes, des effluents et des boues souffre du manque d’une méthode de dénombrement des légionelles applicable aux eaux non filtrables et aux eaux fortement chargées en flore interférente.

  • Un appui sur l’expérience antérieure de l’IPL : La méthode IDS de détection rapide des Legionella et Legionella pneumophila viables dans les eaux, récemment développée par le Département Eaux et Environnement de l’Institut Pasteur de Lille (Delgado-Viscogliosi et al., soumis), combine un marquage de viabilité (activité estérase positive, vert) et un marquage spécifique du genre Legionella et/ou de l’espèce Legionella pneumophila à l’aide de sondes immunologiques (rouge), précédés d’une filtration sur membrane et suivis d’une lecture au microscope à fluorescence. Elle s’applique aux eaux chaudes sanitaires et eaux filtrables, permet une réponse en quelques heures (au lieu de 10 jours par la méthode par culture AFNOR NF T 90-431
  • La v-PCR, une méthode moléculaire spécifique, mise au point par l’Institut Pasteur de Lille : La détection des légionelles par v-PCR, mise au point à l’Institut Pasteur de Lille, se fait en deux étapes, chacune remplissant un objectif précis. Dans un premier temps, la v-PCR va s’employer à discriminer les légionelles mortes et vivantes. Pour cela, elle utilise un marqueur qui va se fixer de manière irréversible sur l’ADN des cellules inactives. Dans un second temps, la v-PCR va chercher à dénombrer les bactéries présentes dans l’échantillon. Elle fait alors appel à la méthode d’amplification générique d’ADN qui consiste à multiplier une séquence d’ADN en utilisant des amorces et des sondes spécifiques. Dans ce cas précis, seules les séquences d’ADN des cellules vivantes seront amplifiées, les cellules mortes étant déjà neutralisées par le marqueur utilisé à l’étape précédente.
  • Des avantages réels pour les utilisateurs : La v-PCR trouve son application dans les secteurs industriel et tertiaire (établissements de santé, établissement thermal, établissements accueillant du public, traiteurs d’eau). Elle est commercialisée par IPL Santé-Environnement Durable qui fait usage dans sa méthodologie d’un brevet norvégien dont il a acquis les droits. Ce laboratoire, filiale de l’Institut Pasteur de Lille, analyse l’échantillon prélevé, interprète les résultats et délivre une information lisible.
    • La v-PCR présente des avantages économiques, sanitaires et environnementaux réels pour l’entreprise utilisatrice. Elle permet d’affiner le pilotage des installations à risque (canalisations d’eau chaude, tours aéroréfrigérantes, bains bouillonnants), ce qui se traduit par une diminution des coûts de traitement et une limitation des arrêts d’exploitation.
    • Par ailleurs, en disposant d’un diagnostic hebdomadaire, le responsable gère le risque de contamination de ses installations. En cas de crise épidémiologique, il est capable de fournir rapidement un bilan fournissant un état des lieux incontestable ; même s’il demeure aujourd’hui légalement tenu de fournir des résultats obtenus avec la méthode par culture. Il peut également suivre presque instantanément l’effet de ses actions de désinfecti

Laurence Viellard, Responsable du Développement Industriel de Myriad, spécialisée dans la galvanisation et les revêtements prélaqués d’acier, première société utilisatrice de la v-PCR, procédé développé par l’Institut Pasteur de Lille :
« La v-Pct délivre des résultats plus représentatifs de la réalité. .. A partir de là, je maitrise simultanément ma consommation de biocides et mes rejets toxiques, et ce dernier point ne doit pas être négligé au regard des enjeux écologiques liés à l’eau ».



Jacques Bouvet, Président d’Association AINF, co-financeur du projet :
« La contamination par les légionelles est un risque professionnel mais aussi et plus encore un sujet de santé publique. Son contrôle est une préoccupation de beaucoup d’industries et de services quelle que soit leur taille. Notre association a retenu, pour objectif de recherche avec l’Institut Pasteur de Lille, la détection et le dénombrement rapide des légionelles totales et des légionelles potentiellement infectieuses. Le succès de la recherche permet de mettre à la disposition des entreprises et collectivités un moyen sûr et rapide de maîtriser efficacement le phénomène des légionnelles et de réduire effets négatifs de leur traitement sur l’environnement. »

Télécharger la plaquette de présentation du programme
« Les risques de légionellose détectés plus vite, maîtrisés plus sûrement

accueil ->  Ilot robotisé et sécurité intégrée
 




 

Détection précoce des risques de légionellose